Réçit de Mme Simonin L arrivée des américains

              L’arrivée

    des américains

 à goviller en 1944

 

 

Un jeune prêtre Jésuite Mr Desmarais venu aider dans les paroisses de Goviller, Selaincourt ,Dolcourt et Crépey vient frapper le 2 septembre 1944  à notre porte pour emprunter un vélo et aussi des bottes appartenant à une petit amie Pierrette Betis avec le désir de rejoindre les américains à Dolcourt, déjà arrivés.

Heureux de sa visite à Dolcourt, il rapporte le vélo et les bottes à la maison et retourne au    presbytère.

C’est alors que les allemands ayant vu depuis le bois d’Anon la manœuvre du prêtre, viennent à la maison  avec une furie épouvantable et s’acharnent sur la porte de notre maison qui se révèle heureusement solide. Alors les soldats se placent devant la fenêtre et tirent dans la pièce ainsi qu’au dessus de la tête de notre grand père impotent. Nous étions cachés derrière le fourneau à bois avec ma mère et notre petite amie. 

Notre père lui, est resté caché dans le grenier rempli de foin (prudence d’un ancien combattant de 14/18 on ne se livre pas à ses ennemis).

Les soldats n’arrivant pas à rentrer  s’éloignent à la recherche du prêtre dans le village. Il le trouve au presbytère et l’entrainent rejoindre le groupe d’hommes toujours rassemblés devant le café Décle.

C’est alors que l’armée des Forces françaises d’intérieurs  arrive dans le village!

Les soldats allemands ne sont pas dupes ils se sauvent en traversant des maisons qu’ils brûleront dans leur fuite.

La bataille continue au fort de Pont Saint Vincent  évacuant les habitants des villages voisins Mes parents  accueillirent plusieurs familles et c’est en ces jours mouvementés que naquit à la maison une jolie petite fille de Maizieres les Toul.

 

 

Presbytère

                    Mme Simonin  Huguette (Lanfroy)